Art, musique & littérature

JAMIE XX… EN AVANT-PREMIÈRE !

8 avril 2015

jamie xx

Après le succès phénoménal de son groupe The XX avec deux albums plus que réussis, Jamie Smith, maître des synthés et autres boites à rythmes au sein de ce trio, a décidé de se lancer dans une nouvelle aventure en solo et sortira le 1er juin son tout premier LP intitulé In Colour.

Je me suis donc rendu à la session d’écoute organisée en avant-première dans le club Le Carmen situé au coeur de Pigalle. Le rendez-vous était prévu à 18h, nous sommes une dizaine devant la porte à attendre l’ouverture qui prend un peu de retard. L’impatiente se fait sentir. C’est donc vers 18h20 que nous pourrons enfin rentrer dans une petite pièce peu éclairée ou se trouvent deux longues banquettes de chaque côté de salle, avec une platine au milieu qui se chargera de diffuser le déluge sonore concocté par notre ami d’Outre-manche. On s’installe confortablement et c’est parti pour à peu près 40 minutes d’écoute.

1 – Gosh

Et on commence par le premier track déjà révélé il y a quelques jours sur internet, le puissant Gosh. Une boucle de batterie breakbeat oldschool et un sample de voix pitchée répétant le titre du morceau à différentes sauces introduisent le morceau pour ensuite laisser place à une basse gonflée à bloc et des nappes de synthés perdues dans une reverb du plus bel effet. Un track hypnotisant construit en crescendo qui introduit magnifiquement bien cet LP.

2- Sleepsound

S’enchaine ensuite ce morceau plus lent qui démarre sur une boucle de harpe. Un de mes coups de coeur de l’album. Un rythme Deep House fait son apparition puis des choeurs aériens viennent englober le tout. Une fois de plus on a le droit à de grosses basses qui prennent tout le corps (il faut dire que je suis placé juste à coté du sub qui crache à mort, ce qui n’arrange pas les choses). On pense alors à du SBTRKT ou du Jon Hopkins (un petit coté Open Eye Signal plus que plaisant). Rien à dire, Jamie maitrise la production de son album sur le bout des doigts. Le mixage est super large. Le track fini sur une magnifique envolées de choeurs. (Voici une version du morceau sortie il y a un an mais il me semble que celle se trouvant sur l’album a été retravaillée).

3 – Seesaw (featuring Romy)

Le deuxième morceau se fond alors avec ce troisième qui laisse entendre la douce voix de Romy, la chanteuse de The XX. On entre alors dans un registre plus frais. Jamie fait entrer une nouvelle fois une boucle breakbeat hypnotique à souhait. Un potentiel single clairement.

4 – Obvs

Le track commence part une douce ligne mélodique de Steel Pans (instrument originaire des Caraïbes que Jamie adore utiliser) , on est directement transporté dans une ambiance tropicale. Le rythme est beaucoup plus lent et des choeurs lointains apparaissent doucement. Jamie sait que les grosses basses nous avait manquées pendant quelques minutes alors il remet ça pour notre plus grand plaisir. S’ajoutent ensuite des arpèges de guitares qui ne sont pas sans rappeler les riffs de The XX. Une fois de plus, ça sonne très large, la reverb est traitée divinement bien et c’est un régal pour les oreilles. La fin du morceau ralentit petit à petit le tempo pour laisser place à la suivante.

5 – Just Sayin

« Soit dit en-passant » correspond bien à cette petite interlude où quelques accords de pianos sourds viennent calmer le jeu. Un petit break pour reprendre nos esprits et enchainer sur le prochain.

6 – Stranger in a Room (Feat. Oliver Sim)

Jamie n’a pas renié sa famille et fait donc participer à nouveau un des membres de The XX, le chanteur guitariste qui vient ici poser sa voix immédiatement reconnaissable. Le track commence sur un arpeggiator de synthé en pizzicato (en français « des petites notes pincées »). La rythmique se fait assez discrète et le chant de ce dernier se place dans une reverb une fois de plus très soignée (l’amour de la reverb est très présent d’une manière générale sur cet album). Ce dernier se finit par une guitare clean aux notes envoutantes. Le track donne une petite idée de ce à quoi pourrait ressembler le prochain The XX. Poignant.

7 – Hold Tight

Et on enchaine sur un autre de mes coups de coeur de l’album. L’ambiance se fait plus underground. Un arpeggiator légèrement dissonant introduit le morceau puis vient se mélanger à une boucle de batterie breakbeat (l’amour du breakbeat tient lui aussi une place prédominante dans l’album). Vient alors se poser des samples de voix oldschool aux chaleureux craquements de vinyle. Un groove de basse/kick un peu déconstruit soutient le tout. On pense alors à certaines pistes du dernier LP de Four Tet. Un track solide et puissant qui écumera sans doute les soirées clubs les plus pointues.

8 – Loudplaces (featuring Romy)

Encore un qu’on avait déjà entendu il y a quelques jours sur le web mais qu’importe, on replonge avec plaisir dans ces douces mélodies qui accompagnent la voix de Romy, la chanteuse de The XX. Un kick sur tous les temps, et quelques accords de pianos construisent une instrumentalisation épurée  terriblement efficace. Des petites percussions sur bouteilles en verre viennent s’ajouter sur le deuxième refrain, des nappes de synthés font leur apparition en arrière plan. Les refrains sont épiques, chantés en choeurs, gros frissons.

9 – Good Times (featuring Young Thug & Popcaan)

On passe alors à un tout autre registre, beaucoup plus hip-hop cette fois-ci. Des choeurs Gospel démarrent en scandant le titre du morceau (c’est en réalité un sample du groupe acapella The Persuasions que Jamie Smith à découvert en achetant un de leurs albums à Detroit), on est directement mis dans l’ambiance West Coast. Celui-ci offre un savoureux mélange entre Hip-Hop Oldschool et les prods Hip-Hop actuelles que l’on entend partout en ce moment. J’ai normalement un peu de mal avec la voix de Young Thug parfois ultra fausse et trop exagérée, ce qui devient très vite irritant les trois quart du temps, mais je dois avouer qu’il effectue ici un travail remarquable. Pas d’auto-tune, juste sa voix et son flow brut, spontané qui se mélange à merveille avec celui de Popcaan . L’univers va même jusqu’à rappeler un Good Life de Kanye West. Je suis totalement conquis. Jamie XX arrive à surprendre, à naviguer entre une multitudes de styles tout en gardant sa touche bien personnelle. Encore un morceau qui va faire beaucoup de bruit.

10 – The Rest is Noise

En parlant de bruit justement, on continue sur The Rest is Noise qui commence sur une boucle de scratch dissonante. On croit partir sur un tempo plutôt lent mais Jamie brouille les pistes et balance le tout en rythme club à coups de kicks aux placements breakbeat, une fois de plus. On retrouve alors les petites notes de harpe et de piano aigu. Les claps s’installent alors sur tous les temps puis jouent ensuite avec les contre temps. Des nappes de synthé jouant comme des larsens prennent place en arrière-plan. Le tout se construit en une grosse montée épique ultra prenante. Une grosse claque avant le final. Décidément, cet album est vraiment excellent.

11 – Girl

Vient donc le dernier morceau de l’album qui démarre sur un gros rythme Hip Hop qui fait penser à certaines instrus de Flying Lotus aux placements légèrement laid back. Apparait ensuite une boucle de voix filtrée sur laquelle Jamie s’amuse à modifier le pitch dans tous les sens. Le tout est soutenu par une basse électrique jouée avec un groove imparable. Le producteur anglais brouille une fois de plus les pistes en amenant le morceau dans plusieurs phases inattendues. La fin laisse place à des choeurs noyés dans la reverb qui terminent divinement bien cet album qui aura conquis tout le monde.

Le son s’arrête, tout le monde est venu s’asseoir au fil de ces 40 minutes intenses et on attend qu’une seule chose : réécouter l’album ! L’organisateur de la session fera alors preuve de bonté et nous remettra les 11 morceaux une nouvelle fois pour le plaisir. L’auditoire est sous le charme, ce In Colour est d’ors et déjà un de mes albums préférés de 2015 et va sans aucun doute faire beaucoup parler de lui. Chapeau bas Jamie et merci pour ce moment tout simplement exquis.

In colour Cover

L’album In Colour sortira le 1er juin sur le label Young Turks.

Jamie XX sur Facebook et sur Twitter.

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laisser une réponse

Défiler vers le hauttristique id, ut elit. commodo dictum eget commodo ante. mattis