Art, musique & littérature

Il corpo del theatro

17 octobre 2012

J’ai vécu, au théâtre de Ménilmontant, un moment hors du temps, plein de magie. Ambiance.

Une découverte Avignon 2012

« Ceci n’est pas une pièce de théâtre. Ce n’est pas non plus une chorégraphie. Ceci c’est un laboratoire in vivo, dont vous serez les témoins in situ. Une expérience inédite. »

Un avertissement pour recevoir de la meilleure manière qui soit l’expérience que l’on s’apprête à vivre. Un spectacle hybride, entre danse et théâtre. « Un monologue intime récité à plusieurs voix » entre français et italien. Un spectacle de théâtre sur le théâtre.

« Soixante-quinze minutes où il vous sera donné de voir l’incarnation même du théâtre, sa naissance, son essence, ses sens, en musique, en sueur, en mots, en chair, en respiration. »

Sur scène, 11 acteurs en quête de personnages… Des comédiens qui évoluent librement sur scène, chacun de leur côté ou ensemble, dans des ambiances et émotions différentes. Impossible de s’ennuyer. Au contraire, j’étais même frustrée de pas pouvoir « tout » voir de ce qui se déroulait sur scène !

Une parenthèse poétique

Captivée, touchée, émue. Une énergie incroyable, communicative. De la sincérité aussi. Un texte décousu, comme une introspection, ponctué de pensées, de souvenirs. Une idée nouvelle du théâtre. Un moment intime dans une salle gigantesque à moitié vide… Une situation qui m’a davantage motivée à écrire ce billet !

Ne vous attendez pas à une pièce classique avec des personnages qui s’élancent dans des tirades, des scènes, des actes. Ici tout est surprenant, les émotions on les exprime plus par le corps que par le texte, on les suggère, on les vit. Des retrouvailles, de l’amour, de la tristesse, de la douleur, de l’amusement… Chacun y verra ce qu’il voudra. Quand je suis sortie de la salle, j’ai tout de suite dit à mon amie : « Tu as vu, ces couples qui se formaient sur scène, qui se serraient le plus fort qu’ils pouvaient, qui riaient aux éclats, qui semblaient s’aimer plus que tout… Comme c’était beau ! ». Pour me rendre compte qu’elle n’avait pas du tout accroché et que ce qu’elle avait retenu c’était plutôt la souffrance et la douleur des séparations. Question de point de vue, de philosophie peut-être ou de l’état dans lequel on est quand on voit le spectacle.

A la manière d’une poésie, qui saura toucher certains et en laissera d’autres insensibles, cette pièce a été pour moi comme un petit bijou. Je finirais donc comme j’ai commencé ce billet :

« Ceci n’est pas une pièce de théâtre. Ce n’est pas non plus une chorégraphie. Ceci c’est un laboratoire in vivo, dont vous serez les témoins in situ. Une expérience inédite. » Inédite, oui.

Infos pratiques

Il corpo del teatro – Compagnie Paola Greco
Tous les mardis à 21h

Durée : 1h15
Tarif : de 12 à 17 euros sur place, dès 8e50 en profitant de 50% de réduction sur Billet Reduc (parfois même des invitations à la dernière minute !)

Théâtre de Ménilmontant
15, rue du retrait
75020 Paris

Métro : Gambetta (ligne 3 – 3 bis)

FacebookTwitterPinterestInstagramVimeo

Vous pourriez aussi aimer

1 Comment

  • Répondre MYSTERIC by Eric Antoine « Formally Informal 15 décembre 2012 à 20 h 43 min

    […] de bonheur : dans la catégorie spectacle mais dans un autre registre : Il Corpo Del Teatro, pour quelques dates encore au théâtre de […]

  • Laisser une réponse

    Défiler vers le hautmattis vulputate, eget efficitur. quis, libero.