Art, musique & littérature

Crash x Wallworks, quand le Bronx débarque à Paris

3 octobre 2012

Une de mes galeries préférées présente cet automne une exposition qui s’annonce comme incontournable pour les amateurs de street art… L’américain Crash débarque chez Wallworks !

John Matos

John Matos, alias Crash, est l’un des pionnier du street art. Il commence commence à poser, dès l’âge de 13 ans, des graffitis sur les lignes de métro du Bronx, au milieu des années 70. Vous connaissez surement Crash pour son style coloré et reconnaissable qui allie le lettrage propre au graffiti, au portrait inspiré des comics américains, du Pop Art.

Reconnu comme un artiste à part entière, ses œuvres ont été acquises par un nombre impressionnant de collections publiques ou privées à travers le monde comme le Brooklyn Museum et le MoMA à New York, ou encore le Stedelijk Museum d’Amsterdam.

En marge des expositions, Crash est aussi connu pour ses projets avec de grandes marques, comme Absolut Vodka ou encore Fender pour qui il customise une guitare électrique – le modèle Stratocaster – pour Eric Clapton, avec laquelle il est monté sur scène pendant une de ses tournées. Fender en commercialisera d’ailleurs 50 exemplaires baptisés Crashocasters au début des années 2000. Il a également réalisé 4 modèles de bagages pour la maison TUMI l’année dernière… Et voilà ce que ça donne !

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=nkZX7pGZK7M]

Letting Ink Dry, le vernissage

Aquarelles (2012), peinture sur toiles et œuvres sur plaques d’immatriculation de voitures américaines (de 1985 à 2000)… Ça t’inspire ? Ça tombe bien, on t’invite au vernissage de l’exposition Jeudi 4 Octobre de 19h à 22h !

Infos pratiques

Letting Ink Dry
Du 5 octobre au 28 décembre 2012

Horaires
Du lundi au samedi 14h – 19h

Galerie WallWorks
4 rue Martel
75010 Paris

Métro : Château d ’eau (ligne 4)

Plus de bonheur : (re-)Découvre l’esprit de la galerie Wallworks à travers l’expo « Ne pas effacer » dont on parlait sur le blog au printemps dernier !

FacebookTwitterPinterestInstagramVimeo

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laisser une réponse

Défiler vers le hautipsum ultricies et, Praesent quis, ut Praesent sed ante.