DIY, Paris, Spotlight

J’ai testé : un atelier couture à La Mercerie Fine

23 décembre 2016

Jolie boutique que j’ai découverte un peu par hasard, j’ai été attirée par leur charmante devanture… et leurs ateliers Do It Yourself ! Il faut dire que la promesse est belle : réaliser soi-même en quelques heures une création moderne au tricot, au crochet ou à la couture. Je signe.

studioravages_studioravages_studioravages_la-mercerie-fine-paris-boutique-tricot-avis-blog

Do it yourself !

Ce n’est pas la première fois que je participe à un atelier DIY, et qu’il s’agisse de tricot avec Alice Hammer, WAK, ou de couture chez Brin de cousette, Wear Lemonade, j’ai toujours été ravie par l’expérience. Ce que j’en retire à chaque fois ? Des rencontres, une ambiance chaleureuse et conviviale, l’apprentissage de nouvelles techniques que je peux réutiliser, le bonheur d’un moment simple passé IRL (comprenez sans écran, dans la vraie vie), et la fierté de réaliser quelque chose de mes mains. Quelque chose de souvent plus beau que dans les magasins. Parce qu’ici on choisit; la taille, les couleurs, les motifs, tout. Du sur-mesure, fabriqué avec amour, beaucoup d’amour. Et ça change tout.

Mission : coudre un foulard !

studioravages_studioravages_la-mercerie-fine-paris-boutique-diy-couture-avis-blog

Un foulard triangulaire avec un un joli liseré et 3 pompons, eux aussi, faits maison.

J’avoue avoir pas mal hésité avant de m’inscrire car je trouvais les prix assez élevés (37,50 euros l’atelier, et le matériel non compris; au final l’atelier m’aura coûté 51 euros les 2h30 avec le tissu acheté sur place). Mais Noël approchant, je me suis dit qu’un foulard fait maison pourrait être un joli cadeau à faire. (Cadeau que je me suis fait à moi-même au final ^^)

Et, un soir je me suis décidée et j’ai réservé le cours en ligne. Et, je ne regrette pas… bien que j’ai trouvé le suivi et l’atelier à La Mercerie Fine en dessous de tous les ateliers que j’ai pu faire jusqu’à présent. 

Pour commencer, cela faisait au moins 2 mois que j’essayais régulièrement de les joindre au téléphone sans succès. Ensuite, comme on a la possibilité d’apporter son matériel, au moment de ma commande, j’ai posé une question sur ce qu’il fallait apporter… Et je n’ai pas eu de réponse. Je me suis tournée vers les messages privés sur leur Facebook (oui parce que le téléphone ne se décrochait toujours pas) et… je n’ai jamais eu de réponse ici non plus. J’ai fini par me demander si la boutique n’avait pas mis la clé sous la porte et suis allée sur place. C’était bien ouvert et la personne qui était là s’est excusée et m’a expliquée qu’ils étaient un peu débordés. Hmm, j’avais remarqué.

studioravages_la-mercerie-fine-paris-atelier-diy-couture-avis-blog

Jour J. J’arrive 15 minutes avant le début de l’atelier, on me dit que je suis bien en avance, mais pas de problème, je choisi mon tissu tranquillement en attendant. Et il y a du choix de qualité ! La couturière arrive elle 5 minutes avant le début du cours et à partir de là tout est allé très vite. Pas de présentation de tout le monde autour de la table de couture, pas d’explication de ce qu’on va faire exactement ni de pas-à-pas à suivre, pas de petite boisson comme je l’ai eu souvent proposé ailleurs. On se lance toutes dans une activité différente, certaines dans les pompons, et moi sur le repassage du tissu (il n’y a qu’une table à repasser alors il faut se relayer) pendant que la couturière installe nos machines à coudre et nous distille les infos au fur et à mesure. Je n’ai pas retrouvé cette ambiance conviviale que j’avais pu avoir dans mes précédents cours, ni cette aide vers l’autonomie (apprentissage de la lecture d’un patron, installation de notre machine à coudre etc). Et puis, première fois aussi que je repars sans pas-à-pas pour pouvoir refaire l’objet chez moi. Il faut avoir une bonne mémoire.

Pour autant, la couturière était toujours là pour nous aider, le foulard fini est superbe et je suis ravie du résultat. Finalement, le gros challenge était de poser le liseré… et heureuse de voir que ce n’est pas si compliqué ! C’est LA technique que j’ai apprise ce jour là. Technique que je pense réutiliser, notamment pour créer des housses d’oreiller ou de coussin.

diy-couture-paris-foulard-lisere-detail-la-mercerie-fine-avis-blog-formally-informal

Bilan mitigé donc avec une très belle réalisation mais un manque de suivi, d’enthousiasme et un prix qui, je trouve, reste élevé au final. Mais rien qui ne m’empêchera de me réinscrire non plus une prochaine fois si la création est intéressante.

diy-couture-paris-foulard-la-mercerie-fine-avis-blog-formally-informal
Adresse
La Mercerie Fine
25, rue Saint-Sébastien, Paris 11ème
métro Saint-Sébastien Froissard, Richard Lenoir, Saint-Ambroise

Horaires d’ouverture
Du mardi au samedi, de 10h à 19h

Et vous, avez-vous des ateliers tricot / couture / crochet que vous avez suivi et que vous recommandez… ou pas ?

Plus de bonheur : La Mercerie Fine est aussi une boutique avec de la laine et un choix de très beaux tissus aux motifs originaux !

Photos de la boutique © Studio Ravages
Photos du foulard © Formally Informal :-)

No Comments

Leave a Reply