Art, musique & littérature, Paris

J’ai testé : voir une pièce de théâtre qui dure 8h

21 septembre 2015

Temps de lecture > 4 minutes.

Quand on m’a dit « Viens voir Chute d’une nation au théâtre, tu verras c’est génial, c’est en intégral, ça dure 8h ». J’avoue que la connexion entre « génial » et « ça dure 8h » ne s’est pas faite tout de suite. Sceptique mais curieuse, j’ai attendu un samedi bien pluvieux pour tester l’aventure. Je vous raconte.

Un série théâtrale hors norme

  • 12h55, j’arrive sur mon vélo, trempée de la tête aux pieds. Mon jeans mettra 5h à sécher, bonne ambiance pour voir un spectacle. Heureusement, le théâtre du Soleil prête des couvertures aux plus frileux. BINGO.

theatre-du-soleil-cartoucherie-vincennes-facade-exterieur-chute-d-une-nation-septembre-2015-pic-by-julie-duval-formally-informal

Le théâtre du Soleil, je connaissais déjà. La dernière fois que j’y suis venue c’était pour une expérience, assez similaire (5h de spectacle), qui m’a profondément marquée : le dernier Caravansérail, d’Ariane Mnouchkine. Une histoire de migrants. Un chef d’oeuvre. A voir, à vivre. D’ailleurs, ils pourraient peut-être la reprogrammer cette pièce ? Ah bah non c’est vrai, plus besoin d’aller au théâtre, maintenant on voit ça en live à la télé. So 2005.

  • 13h00, le premier épisode commence.

5h de théâtre d’affilé, à la limite, mais 8h, c’est encore une autre histoire… Une autre histoire, oui et non. Ici ça parle politique, et la question de l’immigration y trouve aussi une belle place pour le coup. On évolue dans un parti de gauche, des primaires jusqu’aux élections présidentielles. Éducation, banlieue, terrorisme… Tous les sujets « sensibles » sont abordés, dans une France qui se déchire.

Et cette question : peut-on faire de la politique en restant intègre et fidèle à ses valeurs ? Plus globalement, peut-on devenir un personnage publique tout en préservant son intimité et sans perdre son âme ? (réponse au théâtre du Soleil)

Chute d’une Nation raconte la fragilité incroyable de la démocratie, l’engagement politique et les responsabilités qui en découlent, la peur des hommes face à des choix qui vont modifier l’histoire.

J’ai un peu de mal à rentrer dedans. Cette façon de déclamer le texte, je me dis « c’est du théâtre ». Bah oui c’est du théâtre banane, tu te croyais où, au sénat ? Mauvais exemple. Je me fais progressivement au rythme, qui se détend et devient plus fluide. Et bien qu’on commence en ne sachant pas qui est qui ni qui fait quoi, je terminerai le spectacle incollable, même sur des personnages dont on entend parler mais qu’on ne voit jamais. Magie du théâtre.

Mais alors la pièce dure vraiment 8h ? Oui et non. Rassurez-vous, tout ça ne se passe pas non stop. En fait, on reste même 9h30 sur place. Oui parce qu’il y a des entractes, ils sont pas fous quand même.

theatre-du-soleil-cartoucherie-vincennes-interieur-chute-d-une-nation-septembre-2015-pic-by-julie-duval-formally-informalPics are mine☺

  • 14h30, fin du premier épisode, et entracte de 25 minutes justement. Parfait pour sortir dans le parc se dégourdir les jambes (ah bah non il pleut) ou boire un thé (ou un café) au bar du théâtre, à 1euro, que demande le peuple !

Oui, car en réalité Chute d’une Nation est une série théâtrale de 4 épisodes. Inédit. Avis aux fans d’House of cards et aux amateurs de binge-watching, l’épisode 2 va bientôt commencer.

  • 14h55, début de l’épisode 2, tout le monde regagne sa place, tous emmitouflés dans nos couvertures, comme un dimanche devant la télé. J’ai vraiment l’impression de mater une série à la maison avec 50 potes. Passe-moi le pop-corn steuplait. Chelou mais cool.

theatre-du-soleil-cartoucherie-vincennes-salle-chute-d-une-nation-septembre-2015-pic-by-julie-duval-formally-informal

Pourtant, je ne suis pas vraiment calée en politique. Le jeu ne m’amuse pas beaucoup. Pourtant je suis entrée dans l’histoire sans problème et j’ai même beaucoup ri. Il y a des passages tellement géniaux qu’ils en deviennent cultes (comme le discours de l’épisode 2), des rebondissements et de l’humour. Un vrai bon moment. C’est écrit (et monté) avec finesse et intelligence, et la mise en scène minimaliste est également très efficace (en même temps, quelle scène ! Quelle salle aussi !). Mention spéciale aux comédiens qui sont sur scène de 13h à 22h30 pour cette superbe performance.

  • 16h55, fin de l’épisode 2 et entracte de 15 minutes. J’en suis à 4h au théâtre et, pour l’instant, tout va bien. La pluie s’était arrêtée, et quel bonheur de sortir prendre l’air (au passage, mon jeans est encore humide à ce moment là et je n’ai toujours pas de rhume, alleluia). Pour ceux qui ne connaissent pas le théâtre du Soleil, il se situe à La Cartoucherie, au coeur du bois de Vincennes, dans un cadre très agréable.

theatre-du-soleil-cartoucherie-vincennes-exterieur-liste-attente-chute-d-une-nation-septembre-2015-pic-by-julie-duval-formally-informal

Tellement contente de faire un peu le tour de la propriété, j’en oublie l’heure et je rentre alors que la pièce vient tout juste de recommencer. Heureusement, c’est une série donc j’arrive pile au moment où ils résume ce qui s’est passé dans l’épisode précédent. Ouais, comme à la télé. On a même droit à un teasing en fin d’épisode avec des extraits de ce qui va suivre. Pur plaisir !!

  • 17h10, début de l’épisode 3.

Des petits coups de mou commencent à se faire sentir. D’autant que j’ai un peu décroché pendant cet épisode que j’ai trouvé un peu lent et en dessous du reste, bien qu’il se réveille à la fin avec la scène du débat ! Néanmoins, c’est le seul moment durant l’après-midi que j’ai ressenti ça parce qu’on entre vraiment dans l’histoire. On s’attache aux personnages et on veut définitivement connaitre le dénouement.

  • 18h55, fin de l’épisode 3, entracte de 45 minutes. Parfait pour reprendre des forces dans le restau du théâtre. J’ai diné light : une grande soupe de fèves (à 5euros), délicieuse. Ça fait du bien.

theatre-du-soleil-cartoucherie-vincennes-salle-restaurant-peinture-shakespeare-chute-d-une-nation-septembre-2015-pic-by-julie-duval-formally-informal

Maintenant, je n’ai qu’une idée en tête : savoir comment ça se termine. Ça me rappelle quand j’ai commencé à regarder House of Cards, sous la pression de ma copine Julie qui m’avait mis le coffret (presque de force) entre les mains « Tiens, là, tu regardes ça, tu vas adoré j’te dis, c’est tout simplement génial ! ». Et c’est pas du tout convaincue que je devenue accro à l’univers de Frank Underwood.

  • 19h40, début de l’épisode final, l’épisode 4.

Je suis presque triste de me dire qu’après cet épisode-ci… il n’y en aura plus.

  • 22h15, fin de la série et de cette journée bien chargée. Conclusion : ça fait plus peur sur le papier qu’en vrai.

Qui aurait cru que je me serai autant passionnée pour une pièce politique, qui dure 8h ? Sûrement pas moi. Mais j’en ressors conquise !

Une expérience inédite, qu’il est possible de couper en deux si 8h ça vous semble vraiment trop long (2 épisodes le samedi et 2 autres le dimanche par exemple). Et pour ceux d’entre vous qui seraient encore incertains, j’espère que ces derniers mots sauront vous convaincre : ALLEEEEEZ-Y !

Chute d’une Nation >> 12 intégrales exceptionnelles du 5 septembre 2015 au 11 octobre 2015, les samedis et dimanches à 13h au théâtre du Soleil.

Infos et résas auprès du théâtre du Soleil.
Prix des places : 40€ (individuels), 30€ (collectivités, demandeurs d’emploi), 18€ (étudiants de moins de 26 ans, scolaires).

> Laisser un commentaire <

Join me on
Facebook
 – Twitter – Pinterest – Instagram – Vimeo

2 Comments

  • Reply Ana 24 septembre 2015 at 12 h 25 min

    Merci Julie d’avoir partagé cette expérience inédite! Comme toujours très bel article! Il donne envie de tenter l’expérience!!

  • Leave a Reply