Confidences, Sport, beauté & bien-être

Find the joy

17 août 2014

find-the-joy-in-the-ordinary-quote-heart-formally-informal-julie-houttemane

Vous l’avez peut-être remarqué, le blog est en mouvement en ce moment. J’ai opéré quelques changements qui dérèglent un peu tout (notamment les liens audio et vidéo, désolée pour ça), du coup je passe un temps fou à tout réparer mais c’est un mal pour un bien j’en suis convaincue… Parce qu’un tout nouveau design sera bientôt en ligne grâce à l’aide de mon ami David (merci !) \o/

En attendant, j’avais envie de sortir les mains du moteur et d’écrire quelques mots sur un (« vieux ») film que j’ai vu (seulement) cette semaine et qui m’a plu.

Sans plus attendre

the-bucket-list-sans-plus-attendre-morgan-freeman-jack-nicholson

Deux hommes que tout oppose se retrouvent hospitalisés dans la même chambre et apprennent, qu’atteint d’un cancer, il ne leur reste plus que 6 mois à vivre. Une histoire qui commence mal il faut le dire mais qui, contre toute attente, apparaît petit à petit comme une chrysalide prête à libérer son plus beau papillon

Deux acteurs au sommet : Jack Nicholson et Morgan Freeman. J’ai cherché en vain une chouette bande annonce à vous montrer mais celles que j’ai trouvé dévoilent toute l’histoire et je trouve ça vraiment nul… Alors je lui ai préféré un petit résumé, tout aussi efficace et qui ne vous gâchera pas le voyage :-)

A l’époque où il enseignait la philosophie, Carter Chambers invitait chaque année ses étudiants à dresser ce qu’il appelait une « bucket list » – la liste de tout ce que ces jeunes rêvaient de faire, de voir ou de tenter avant de « passer l’arme à gauche ».

Oubliant d’appliquer ce sage principe à lui-même, Carter laissa passer le temps, se sent piéger par une multitude de contraintes et d’obligations familiales et dut se contenter pendant quatre décennies d’un obscur emploi de mécanicien. Aujourd’hui, sa « bucket list » n’est plus qu’un dérisoire exercice mental, une recension d’occasions manquées et de regrets voilés.

Pendant ce temps, le multimillionnaire Edward Cole bâtissait un empire et consacrait toute son énergie à amasser encore plus d’argent, sans même s’accorder le temps de savourer ses acquis.

Un jour, Cole et Carter se retrouvent dans la même chambre d’hôpital, avec tout le temps nécessaire pour dresser le bilan de leurs vies si dissemblables. Ils découvrent alors qu’ils ont au moins deux choses en commun : un formidable appétit de vivre, et le ferme désir de réaliser d’urgence tous leurs rêves inaccomplis.

Les deux hommes embarquent alors pour la plus belle des virées. Un voyage de l’amitié, émaillé d’aventures, d’éclats de rire, de découvertes…

Tiens ça vous rappelle rien cette « bucket list »… 😉

Etre là

Un film qui donne envie de voyager, d’expérimenter tout se qui se présente à nous en laissant nos peurs de coté parce que, peu importe le résultat, ce qui compte c’est de (le) vivre.

Plus que le film, j’ai aimé le message derrière le film. Une leçon de vie qui fait prendre du recul, remet les choses à leur place, celle qu’on veut leur donner. J’ai beaucoup ri, été émue aussi, et ça donne à réfléchir.

J’ignore à quoi peut se mesurer la valeur d’une vie. Ce que je sais, c’est que lorsqu’il est mort ses yeux étaient fermés et son coeur grand ouvert.

C’est assez paradoxal finalement parce que c’est quand on est à cours de temps qu’on commence à se poser des questions, quand on est face à la mort qu’on se met à parler de la vie. Le sens qu’on lui donne, qu’on voulait lui donner, qu’on lui a donné. Ce qu’on a fait, qu’on a pas fait, qu’on a mal fait, qu’on regrette. Les relations familiales, amoureuses, la religion, tout y passe !

– Il faut avoir la foi…
– Entre nous, j’envie énormément les gens qui ont la foi, le truc c’est que j’arrive pas à y adhérer…
– Faut pas tout intellectualiser.

Alors, sourirez, riez, réconciliez-vous avec les gens avec qui vous aviez coupé les ponts, aimez passionnément… maintenant. Chaque jour.

find-the-joy-in-the-ordinary-quote-heart-formally-informal-julie-houttemane
merci à Raphaël Mariage pour la photo :-)

A se répéter sans cesse parce qu’il y a des choses qu’on oublie vite.

Autorisez la joie à rentrer dans votre vie. Fermez les yeux et laissez-vous porter par le courant

Et vous, si on vous annonçait qu’il ne vous restait que 6 mois à vivre… que feriez-vous ?

Plus de bonheur : si vous voulez voir le film  Sans plus attendre avec le dvd à 6e41 chez Amazon, vous allez pas vous ruinez ^^

Facebook – Twitter – Pinterest – Instagram – Vimeo

 

4 Comments

  • Reply Virginie peyronnet 18 août 2014 at 10 h 05 min

    Bonjour ma petite formally informal
    J aime tant le cinéma tout comme mes livres et mes chats! Tu m as donné l envie de voir ce film, il faut que je le trouve!
    Je n ose même pas y penser si je n avais que 6mois a vivre alors que je n ai pas tout « réalisé »dans ma vie!
    La petite photo est super! Je pense que c est toi et je te trouve très jolie!
    A bientôt bises 😉

    • Reply Julie Formally Informal 18 août 2014 at 16 h 27 min

      Oh oui question difficile… Voilà pourquoi mieux vaut tout faire dès maintenant comme ça, pas de regrets !

      Merci pour tes gentils mots Virginie :-)
      (et oui c’est bien moi qui fait la moue sur la photo ^^)

  • Reply Nicholas Cerise 19 août 2014 at 1 h 07 min

    Would you mind writing this one in English to save me having to learn French please?

    • Reply Julie Formally Informal 19 août 2014 at 6 h 45 min

      Nick, you should really learn French ! This is a wonderful language :-)
      But, guess what, I’m actually working on an english version for the entire blog, it will be out in september !
      Thank you for your interest <3 Stay tuned !

    Leave a Reply