Confidences, Sport, beauté & bien-être

Let your dreams come true… #1 Retourner à l’école

15 mai 2014

Je suis une grande rêveuse. Je peux passer des heures dans la lune, à procrastiner voyager. Alors quand certains font des listes de courses, moi je préfère de loin faire des listes de rêves. Voici ceux que j’aimerai réaliser dans les prochains mois…

L’école du thé

Je suis une dingue de thé. C’est l’une des choses que j’apprécie le plus au monde. Quand j’attrape ma tasse de thé et que je la serre entre les mains, je me sens bien, j’oublie tout, j’ai instantanément un sentiment de sécurité, de chaleur qui va jusqu’au cœur, et de bien-être qui part de mes mains et, comme une onde sismique, parcourt tout mon corps en à peine quelques secondes. D’ailleurs, chaque fois, je ferme les yeux de manière instinctive pour ressentir ça au plus profond, en humant le petit filet de vapeur odorant qui s’échappe du mug. Le thé me fait voyager.

Garden-Tea récolte du thé darjeeling inde

 

C’est surement pour retrouver ce sentiment que j’en ai plus de 50 différents chez moi et j’en bois environ 2 litres par jour ! Parce que j’aime varier les plaisirs, en fonction de l’humeur, du moment de la journée ou de la saison. Et, dans mes rêves les plus fous, j’en ferai même mon métier ! Je deviendrais une experte en la matière, une œnologue du thé en quelque sorte. En voyage à Darjeeling, chercheuse « d’or vert » un jour, le lendemain donnant une conférence sur le sujet dans une université américaine, puis de retour à Paris pour créer une nouvelle « collection » de thé parmi ceux que j’aurai découverts et goutés (ouai j’vous ai dit, je rêve beaucoup).

cours-de-thé-ecole-du-thé-paris-palais-des-thes

 

C’est un jour, en allant acheter un thé au Palais des thés (peut-être le thé des amants ou le thé des moines qui sont deux thés parfumés – très différents – que j’adore), que j’ai découvert l’école du thé. L’objectif : découvrir le thé à travers des séances de dégustation, des cours d’initiation, des conférences thématiques… Dans le cadre d’une formation complète (sur un an, sur une semaine intensive, ou le temps d’un week-end) ou en prenant des cours à la carte. (pratique pour ceux qui n’ont pas beaucoup de temps ou pour les non parisiens).

Tout de suite, deux choses :
1. C’est pour moi !!
2. Va falloir que je fasse de sacrés économies pour me payer ces cours…
3. Mais c’est pour moi !!! (oui, il y a eu un troisièmement, mon cerveau est définitivement positif, c’était inconcevable de rester sur une pensée négative et frustrante).

decouverte-the-ecole-du-the-paris

 

Du coup, en attendant, j’ai étudié le programme qui est autour de cinq thématiques :

Premiers pas dans le monde du thé : découverte du thé, de son histoire et des ses civilisations. Pour savoir où on met les pieds (et d’où vient ce qu’il y a dans son mug).

Apprentissage du thé et de sa dégustation : le thé et sa dégustation sous leurs différents aspects (connaissance de la plante et de sa transformation, techniques de préparation et familiarisation avec les mécanismes du goût…).

Séances pratiques d’olfaction / dégustation : Okay, là on entre dans le vif du sujet, dans la pratique, le rêve dont je vous parlait, l’œnologue du thé se construit avec la dégustation de 7 thés, dont l’objectif est d’apprendre à en distinguer les nuances !

Approfondissement du tea-tasting. : le programme continue avec un entrainement mensuel, par le biais de séances courtes de tea-tasting, autour de 3 ou 4 thés différents à chaque séance et parfois dégustés à l’aveugle, sélectionnés au gré des arrivages ou de l’inspiration du moment…

– Et enfin… S’évader dans l’univers du thé : A partir de là, ce n’est plus que du bonus pour les vrais passionnés. Des historiens, chefs, œnologues, maîtres de thé (…) interviennent sur des sujets liés aux arts et aux civilisations du thé. (et bientôt moi, aussi, enfin, peut-être).

Après vous pouvez aussi partir directement à Darjeeling étudier le thé sur place dans une université mais là, c’est une autre histoire ! 🙂

Plus d’infos sur le site de l’école du thé.

La Nikon school

Une autre chose que j’aime et où j’aimerai me perfectionner, c’est la photographie. Capturer ce que l’on voit, ce que l’on aime, ce que l’on vit. Pouvoir le revoir encore et encore exactement comme c’était, ce jour là, à ce moment précis. Rien de plus facile (à priori) aujourd’hui avec le numérique qui permet la prise de multiples clichés… mais encore faut-il connaitre les bases et savoir faire ses réglages correctement !

photo-black-and-white-outside

 

J’ai une sacré collection de polaroid, et d’appareil photo argentique (je vous montrerai une photo de ma collection un jour 🙂 ). Je devais avoir 10 ou 11 ans quand j’ai eu mon premier Polaroid, pour Noël. Je m’en souviens bien, j’ai fini quasiment toute la pellicule (seulement 10 photos !) en une journée : mon chien dans le couloir, mon frère à table, ma mère à côté du sapin, ma mamie aux fourneaux… C’était fabuleux, la magie de ces images qui apparaissent petit à petit sur la papier. On restait tous autour à attendre, voir les premières couleurs, les formes qui se précisent, et la scène finalement imprimée en agrémentant le tout de « aaah ça commence » et de « oooh regarde ». Et puis, quand il a fallu racheter une pellicule, ce fut la douche froide. Maman me pris 2 recharges en me disant que vu le prix que ça coutait, il valait mieux que je ne prenne pas en photo n’importe quoi (de son point de vue, parce que du mien, tout était beau  à prendre, c’était tellement dur de résister, je pouvais figer le temps !). Ce fut les 2 premières et les 2 dernières pellicules (ce qui ne m’a pas empêcher de prendre la neige qui tombait par la fenêtre ou de m’essayer à un auto portrait qui ne pouvait être que flou et trop près, raté).

photo-print-colors-pola

 

J’ai attendu de devenir grande pour poursuivre ma passion de l’instantané en débutant ma collection (ça peut maintenant paraitre banal mais il y a 6 ans je passais encore pour un ovni), et poussant plus loin avec l’argentique (le prix des pellicules et des tirages m’a, comme ma mère à l’époque, assez refroidit). Et puis, parce que c’était trop cher et que je ne voulait plus attendre la fin des pellicules argentiques (j’ai commencé avec l’instantané, rappelez-vous) je suis passée au numérique avec un Nikon D90. Je fais souvent de jolies photos avec, mais voilà, c’est souvent par hasard car je ne connais que très peu de réglages… Alors que je rêve de m’y connaitre un peu mieux pour faire de très (soyons ambitieux) jolies photos pour le blog et commencer de vrais reportages photos de manière professionnelle, assumée et maitrisée ! Je n’ai entendu que du bien de la Nikon School et j’aimerai bien m’y frotter… un jour ou l’autre.

nikon school safari photo

 

Que ce soit pour faire du portrait, de l’architecture, du développement en noir et blanc, de la photographie de rue ou du safari photo (!), vous trouverez à peu près tout sur leur calendrier des formations à venir. Il y a même un stage à NYC… ! Assez impressionnant… Mais là encore, il faut avoir de l’argent de côté.

Plus d’infos sur le site de la Nikon School.

Passionnée de la vie

C’est à peu près ça. Je suis une grande curieuse et je veux tout vivre, avec passion ! J’aime apprendre, comprendre, savoir (merci papa et maman qui m’ont donné Sophie comme deuxième prénom – qui vient du grec et veut dire « sagesse » ou « savoir »- ça doit y être pour quelque chose). Alors, après ces deux grands objectifs que sont l’apprentissage du thé (et j’ai déjà commencé avec un cours particulier chez Twinings à Londres, dont je vous parle bientôt !) et de la photo (vous remarquerez que j’essaie d’en mettre de plus en plus sur mon blog, j’ai d’ailleurs commencé mes premières « retouches » basiques – exposition / contraste / température etc – la semaine dernière o/)…

J’aimerai aussi suivre des cours du soir d’histoire de l’art à l’école du Louvre ou danser comme je respire en prenant des cours intensifs de danse (surement de danse classique pour commencer) et devenir une vraie ballerine. Mais là, j’avoue que je cherche encore un cours / une école, je n’ai pas trouvé où aller… Si vous avez des pistes, n’hésitez pas ! 🙂

do great things with great love mood let your dreams come true formally informal

 

On s’en reparle dans quelques mois quand j’aurai atteint (j’espère) mes objectifs (photo haha). Je me sens bien de lancer une nouvelle rubrique sur le sujet en tout cas, et dévoiler chaque fois un peu plus ma liste de rêves, il parait qu’en y croyant ils deviennent vrais, et si vous essayiez vous aussi ? Qu’est-ce que vous rêver aller accomplir ? 🙂

MAJ du 07/10/2014 : J’ai commencé mon chantier de réalisation des rêves. Et je suis enfin inscrite aux cours de l’École du Louvre \o/ J’attends que les cours commencent un peu avant d’écrire sur le sujet 🙂

 

6 Comments

  • Reply Gaëlle Artaud 15 mai 2014 at 14 h 53 min

    Pour les autres je ne sais pas, mais suivre les cours du soir à l’école du Louvre, voilà un rêve tout à fait accessible ! Je les ai fait, et vraiment si tu as l’occasion n’hésite pas, ils sont super ! J’ai vraiment regretté que ça ne dure qu’une année, sans quoi je me serais réinscrite l’année suivante.

    • Reply Julie - Formally Informal 21 mai 2014 at 14 h 15 min

      Merci pour les précisions Gaëlle, je vais regarder ça et essayer de m’inscrire pour la rentrée ! Oui, dommage qu’on ne puisse pas renouveler et en même temps tant mieux, ça laisse de la place pour tout le monde 🙂
      Il y a aussi la possibilité de s’inscrire en histoire de l’art à l’université en auditeur libre après, mais il faut avoir du temps…

  • Reply Julie 16 mai 2014 at 17 h 05 min

    Ma belle Julie, les écoles de danse que je connais un peu et qui donnent des stages (programme à checker sur le site) :
    studio harmonic! http://www.studioharmonic.fr/
    chorea: http://www.lecentredesarts.com/
    rick odums (à vérifier pour les stages) : http://www.centre-rick-odums.com/
    A très vite,
    Julie.

    • Reply Julie - Formally Informal 21 mai 2014 at 14 h 16 min

      Génial, merci Julie ! Ne pas regarder les prix, ne pas regarder les prix, ne paaaas aaaaah

  • Reply [PARIS] In situ (street) art festival | Formally Informal 21 mai 2014 at 15 h 38 min

    […] je l’écrivais dans mon dernier article, Let your dreams come true, je fais de plus en plus de photos ces derniers temps… Et j’adore ça ! C’est […]

  • Reply ally 20 mai 2015 at 23 h 14 min

    Je vois qu’on a pas mal de choses en commun, le thé et la photographie 🙂 Pour le thé, j’aime bien suivre @Melle_The sur Twitter si tu ne la suis pas déjà. Pour la photo, il existe pas mal de modules très peu chers avec les cours de la Mairie de Paris. On m’a parlé aussi des Ateliers de Paris aussi je crois, mais je connais moins 🙂

  • Leave a Reply