Art, musique & littérature, Confidences, Sport, beauté & bien-être

Du chaos naissent les étoiles

19 février 2014

Il y a un texte qui m’a touché. Parce qu’il est juste et plein de bon sens. Plein de ces choses qu’on sait au fond de soi mais qu’on oublie…

Tu vas réussir ma fille

du chaos naissent les étoiles
Pic by Silvia Grav

Il y a des jours où l’on doute, et c’est difficile de l’exprimer je trouve parce qu’on vit dans un monde où il est faut être fort, le plus fort, celui ou celle qui réussit tout, mieux que tout le monde, et où, j’ai l’impression, la moindre marque d’émotion ou de sensibilité est considérée comme un talon d’Achille à attaquer sans attendre.

Alors même que, pour moi, et je le revendique, c’est bien là tout l’intérêt d’une vie. Toucher et être touché(e). Se planter, apprendre et réessayer. Encore. Encore et encore. (Vivre ?) (Pour soi ?)

On ne nous apprend pas à accepter l’échec comme un élément essentiel et constitutif de la vie. Non. Pas d’échec. IL. NE. FAUT. PAS. ECHOUER. Comme j’aurai aimé que mes parents me disent « Tu n’as pas réussi ton contrôle ? Tu t’es trompée ? Tu regrettes ce que tu as fait ? Ce n’est pas grave, nous faisons tous des erreurs, nous faisons des erreurs pour apprendre, l’important c’est que tu tires une leçon de ces erreurs, qu’elles ne soient pas vaines, tu comprends ? C’est de l’or que tu as entre les mains, mais tu ne le vois pas encore parce qu’il faut le travailler un peu, le nettoyer, le chouchouter, le poser et y revenir, tu comprends ? Allez viens, si tu veux on peut regarder ça de plus près, ensemble, comprendre ce qui s’est passé et comment faire que ça se passe différemment la prochaine fois ».

Et puis il y a l’envie de rendre heureux, de satisfaire à tout prix, qu' »ils » soient fiers. Mais dans un monde où tant qu’on n’a pas 10/10 c’est qu’on peut mieux faire, échouer est devenu ma hantise. Un couperet, suspendu, par un fil, au dessus de ma tête, que le moindre mouvement risque de faire tomber. La technique de l’autruche vous connaissez ? Et parce que cette peur me paralyse souvent, j’en arrive à échouer par peur d’échouer. Même pour des choses simples, des choses de tous les jours, des choses anodines qui prennent un poids incommensurable. A en oublier l’essentiel. Quand soudain…

Nous ne devons pas avoir peur de nous confronter

look up and get lost sky stars

Une goutte de miel. Je suis tombée sur ce texte tout à fait par hasard. L’auteur fait débat (attribué ici à Kim Mc Millen, ou là à Charlie Chaplin qui l’aurait lu pour son 70ème anniversaire) et le texte n’est pas toujours identique d’un site à l’autre… J’ai passé un bon moment à chercher et voici la version qui me semble la plus authentique, l’auteur étant bien Kim Mc Millen dont l’ouvrage, écrit en 1996 et publié en anglais en 2001 par la fille de l’auteure – après le soudain décès de cette dernière -, est en vente sur Amazon. Je vous laisse faire un tour sur la fiche Amazon où les commentaires sont plus élogieux les uns que les autres et où vous pourrez feuilleter quelques pages de l’ouvrage pour en savoir plus sur la démarche de ce livre, dont voici l’essence…

The following steps are uniquely mine. Yours will look different.

Le jour où je me suis aimée pour de vrai,
J’ai compris qu’en toutes circonstances,
J’étais à la bonne place, au bon moment.
Et alors, j’ai pu me relaxer.
Aujourd’hui je sais que cela s’appelle…
L’Estime de soi.

Le jour où je me suis aimée pour de vrai,
J’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle n’étaient rien d’autre qu’un signal lorsque jevais à l’encontre de mes convictions.
Aujourd’hui je sais que cela s’appelle…
L’Authenticité.

Le jour où je me suis aimée pour de vrai,
J’ai cessé de vouloir une vie différente et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive contribue à ma croissance personnelle.
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…
La Maturité.

Le jour où je me suis aimée pour de vrai,
J’ai commencé à percevoir l’abus dans le fait de forcer une situation ou une personne, dans le seul but d’obtenir ce que je veux, sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts et que ce n’est pas le moment.
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…
Le Respect.

Le jour où je me suis aimée pour de vrai,
J’ai commencé à me libérer de tout ce qui n’était pas salutaire, personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie.
Au début, ma raison appelait cela de l’égoïsme.
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…
L’Amour propre.

Le jour où je me suis aimée pour de vrai,
J’ai cessé d’avoir peur du temps libre
Et j’ai arrêté de faire de grands plans, j’ai abandonné les méga-projets du futur.
Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime quand cela me plaît et à mon rythme.
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…
La Simplicité.

Le jour où je me suis aimée pour de vrai,
J’ai cessé de chercher à avoir toujours raison,
Et je me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé.
Aujourd’hui, j’ai découvert…
L’Humilité.

Le jour où je me suis aimée pour de vrai,
J’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir.
Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe.
Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois et cela s’appelle…
La Plénitude.

Le jour où je me suis aimée pour de vrai,
J’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir.
Mais si je la mets au service de mon cœur, elle devient une alliée très précieuse ! Tout ceci, c’est…
Le Savoir vivre.

Nous ne devons pas avoir peur de nous confronter.
Du chaos naissent les étoiles.

Kim et Alison Mc Millen

… A méditer …

Plus de bonheur : sur le blog, dans la catégorie beaux textes et développement personnel, si vous ne l’avez pas déjà lu, libérez votre créativité… en 12 semaines !

FacebookTwitterPinterestInstagramVimeo

8 Comments

  • Reply Mona Olvida 20 février 2014 at 12 h 53 min

    La photo est de toi? Elle me plait beaucoup, je la trouve très réussie ! Le texte aussi, me parle et me rassure. Merci pour ce petit bout de serennité :)

  • Reply Ju 25 février 2014 at 17 h 03 min

    « Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse. »

  • Reply ML 14 juillet 2015 at 19 h 35 min

    encore un très bel article inspirant, merci !

  • Reply #52livres : 4 nouveautés dont 1 OVNI et 1 coup de coeur – Formally Informal by Julie Duval 4 juillet 2016 at 12 h 01 min

    […] l’ambiance de Nos étoiles contraires (que je vous recommande grandement ❤️ – ma chronique) et les moments entre Johnny et Rabbit dans Les derniers jours de Rabbit Hayes (énorme coup de […]

  • Leave a Reply