Confidences, Sport, beauté & bien-être

Comment (enfin) réussir ses castings ? #2 Conseils

30 juin 2013

Deuxième billet de la série (dont vous pouvez lire le premier volet via ce lien). Comme promis, compilés ici, les meilleurs conseils que j’ai reçus lors du stage casting que j’ai suivi avec Justine Heynemann et Caroline Huppert.

Les conseils pour les castings

Note : La plupart de ces conseils sont d’ordre général. Ils m’ont interpellés dans ma progression. Aussi, ils ne remplacent en aucun cas le stage qui s’attache à déceler chez chaque comédien les points à améliorer…

Premier conseil, et pas le moindre : ne pas se remettre en question à chaque casting raté. C’est souvent juste un choix de réalisation (critère physique, vision que l’équipe a du personnage…) qui ne remet pas en question nos capacités et notre potentiel. A noter en gras et à garder en tête !

Première phase : je me détends et je prends du plaisir. S’amuser !

Multiplier les expériences de casting (oui, même si c’est pour une pièce ou une série tv « à la con ») : l’important c’est de s’entrainer au maximum et d’être à l’aise (oui, même si on dit non après l’audition). Et puis, ça sert toujours de venir à un casting même on colle pas exactement au rôle : il y a toujours d’autres rôles à pourvoir (en un temps de plus en plus réduit alloué aux directeurs de castings pour trouver les comédiens pour ces rôles…). Alors ne jamais partir battu !

C’est pas quand vous êtes prêt, c’est quand on vous demande d’être prêt !

Valable en casting comme au théâtre ou sur un tournage. Quand on a rendez-vous avec un directeur de casting, un peu comme chez le médecin, il est très rare de passer à l’heure prévue… Alors se mobiliser pour être tout le temps concentré car on peut nous appeller à tout moment… Et y aller vraiment à fond tout le temps ! Surtout en casting où tout se joue sur une voire deux prises seulement… Go go go !!

Sens-toi libre !

C’est, je crois, le conseil qui m’a le plus apporté pendant ce stage : arriver et proposer quelque chose, ne pas attendre qu’on nous dirige. Tenter des choses, faire de vraies propositions, toujours apporter quelque chose de différent par rapport au personnage. Ne rien proposer c’est fatal, c’est zéro. Donc, ne pas hésiter à prendre des risques. « Comme au loto, celui qui ne joue pas ne peut pas gagner »…

Endurance et courage.

Ne pas oublier qu’un casting ça sert aussi à rassurer le réal’ ! Le message à faire passer : Je suis sérieuse, je connais le texte que tu as écris et je le respecte, j’assure, je suis à l’heure, on peut compter sur moi…

Au cinéma tout se voit. Toujours en faire le moins possible. Aller au plus simple, à l’économie des choses. Ne pas trop bouger. Ne pas faire 14 choses où une chose bien trouvée suffit.

Se maquiller (un peu seulement !) pour le casting, histoire d’avoir bonne mine et pas de cheveux dans la figure. Pour ce qui est des vêtements : rester sobre. Toujours apporter un petit bout de costume, pas trop de noir, pas de col roulé ni de rayures ou d’inscriptions sur les T-shirts. En fait, se demander où va le personnage et comment il pourrait s’habiller.

L’intuition rend juste. Le travail rend solide.

Lors de ce stage, j’ai aussi appris qu’une scène de casting ça se travaille… Et comment ça se travaille et ça se découpe :

  • Identifier les phrases clés dans l’histoire
  • Ménager des moments, des ruptures, des temps, des passages d’une idée à une autre
  • Apporter des nuances
  • Structurer la scène par idées et étapes, avec les ruptures et le rythme (oui, c’est une partition !)

En fait, chercher à nourrir les scènes pour ne pas ennuyer, soit dans l’amusementsoit dans l’émotion… Mais toujours en s’appuyant sur le texte ! Quand le texte est déjà très drôle par exemple, pas la peine d’en faire plus. Il se suffit à lui-même. A propos du texte pour le casting, à noter : si elles nous dérangent vraiment, on peut changer une ou deux tournures de phrases.

Contrairement au théâtre avec les répétitions, au cinéma il faut trouver « le truc » tout de suite.

En casting, on ne tombe pas forcément sur un comédien pour nous donner la réplique, alors quand c’est le cas : se servir de son partenaire, il donne beaucoup de clés pour son propre jeu…

Soyez concrets !

Je crois que c’est la phrase qui est le plus revenue pendant le stage. Toujours être concret, dans la situation ! Pour un casting, ne pas faire de psychologie du personnage, rester concret. Et pour ce qui est des didascalies concrètes comme « manger », il faut le faire… vraiment ! Penser à apporter un sandwich ou un taboulé à grignoter par exemple pour ne pas faire semblant… De même pour l’énergie de jeu : si on doit courir, ouvrir une porte… : être dans l’état, ne pas attendre. Et faire une entrée de champ si nécessaire. De même, il est important de s’attacher au lieu où se passe la scène. Si c’est dans un resto ou dans une église par exemple, ce ne serait pas logique de crier… Ou alors c’est un parti pris !

Acquérir le désir d’épater, être moins modeste.

Toujours se demander pour qui on joue : web série comique, théâtre classique… Et adapter son interprétation ! Si on est dans un film d’époque attention au language et la tenue qui ne doit pas être contemporaine !

Donner des choses précises, canalisées.

En casting, choisir des choses qu’on sait faire. Pour autant, préparer les scènes avec pleins de directions différentes pour aller chercher des choses vers lesquelles on va peu. Parfois, on se réfugie dans ce qu’on croit savoir faire… Sans faire attention à ce qu’on nous demande de faire !

Essayer de réduire au max la distance entre le personnage et nous, c’est à nous que cette histoire arrive.

Scène de casting = scène clé du film. Toujours demander où se situe la scène dans le film pour savoir si c’est au début ou à la fin (ce qui change beaucoup de choses au niveau des enjeux, suspens, reveal…)

Ne pas essayer de bien faire. Etre dans l’instant. Ne pas réfléchir. Etre avec l’autre.

Dans la préparation du casting, travailler avec quelqu’un pour trouver une manière d’écouter. Dans le travail de l’écoute et du texte, ne pas oublier que notre personnage doit avoir une pensée continue. Prendre chaque réplique et se demander quel est l’avis du personnage sur chacune d’entres elles, ce qu’il en pense.

Se proposer soi même, affirmer qui on est. Etre le personnage en version « soi ».

Pour finir, même si ça parait évident, être propre, à l’heure, et connaitre son texte sur le bout des doigts. Si on a peu de temps pour travailler le texte, mieux vaut très bien savoir une partie du texte que pas bien tout le texte.

Et puis, ne pas garder le plaisir de jouer pour soi… Le faire partager !

C’est tout pour aujourd’hui ! J’espère que ces conseils vous aideront autant qu’ils m’ont aidé. Si c’est le cas n’hésitez pas à laisser un commentaire pour parler de vos expériences ou à partager vos conseils ! 🙂

Plus de bonheur : Pour aller plus loin et travailler de manière personnalisée -> allez faire un tour du côté du stage casting de Justine Heynemann !

FacebookTwitterPinterestInstagramVimeo

6 Comments

  • Reply Comment (enfin) réussir ses castings ? #1 Stage | Formally Informal 14 octobre 2013 at 13 h 42 min

    […] en voulez encore ? La suite de ce billet, c’est par ici -> Comment (enfin) réussir ses castings ? #2 avec cette fois les conseils reçus lors du stage : à lire avant chaque casting […]

  • Reply Pierre 17 octobre 2013 at 10 h 22 min

    Merci beaucoup, je trouve vraiment bien vus vos commentaires : la dimension plaisir, jouer avec l’autre, être dans l’instant ! Je vous suis très reconnaissant, Pierre

    • Reply formallyinformal 18 octobre 2013 at 23 h 35 min

      Merci Pierre !
      J’avoue que je relis moi-même ces conseils avant chaque audition, on a tendance à les oublier avec le stress… 🙂

  • Reply RedS 2 août 2014 at 20 h 01 min

    Je viens de découvrir ton blog en cherchant des infos sur les auditions des conservatoires d’arrondissement (ce sujet m’a beaucoup touché. 24ans, 4ans d’arrêt de théâtre; même situation, mêmes questions, mêmes peurs…)
    En ce qui concerne les castings en particulier, je me demandais quelles étaient tes principales sources? Tu es inscrite dans une agence? ou sur un site payant? Tu cherches cherches sur les sites gratuits?
    C’est un vrai casse tête!

    • Reply Julie - Formally Informal 4 août 2014 at 15 h 16 min

      Merci pour ton commentaire, je suis ravie que tu trouves de l’aide ici 🙂
      Et ce sont de bonnes questions. Comme je pense que ça intéressera aussi d’autres personnes, je vais rédiger un article sur le sujet !

  • Reply Pierre 26 septembre 2014 at 10 h 39 min

    j’ai relu 1 an plus tard ces conseils et j’y ai découvert encore de nouvelles choses : c’est très sympa de les partager avec nous car si on parvient à les appliquer cela sera forcément bénéfique, bien amicalement Pierre

  • Leave a Reply