Art, musique & littérature

Des histoires vraies…

9 janvier 2012

Drôles, tristes ou qui parlent d’amour. Des histoires. Oui mais des histoires vraies. Enfin est-ce vraiment sur… ?

Il était une fois…

Des histoires d’enfant, des histoires d’adultes mais toujours des histoires étonnantes et improbables ! C’est un véritable coup de coeur déniché dans la librairie du Jeu de Paume dont je voudrais vous parler aujourd’hui… Vite, un livre* ! Et que ceux qui me disent « les livres c’est pas pour moi ! » attendent un peu avant de quitter cette page avec une crise d’asthme…

* »Un quoi ? Un livre ? Qu’est ce que c’est ? » Parce que dans 20/30 ans, yen aura plus. Enfin j’espère pas… (JCVD sort de ce corps)

J’aime

Le format court. Ce livre est composé de 43 courts récits. Oui on a dit COURTS, une page MAX par histoire ! (qui dit mieux  ?) Parfait pour les moins assidus d’entre nous, les pressés, les dissipés. Chaque récit tient sur une page ! Facile à lire dans le bus (ça marche aussi avec le RER et le métro hein, la voiture moins, enfin…), le soir avant de se coucher, ou sur sa pause déjeuner.

Le mode autobiographie… Qui laisse pourtant planer le doute sur la véracité des histoires mais qui rend attachante la protagoniste. On ne la connait pas bien mais il lui arrive des choses tellement folles qu’on est pris par les sentiments !

Les photographies. Pour la fraicheur qu’elles apportent au récit. Elles nous guident, nous induisent en erreur parfois. Travail intéressant des mots et des images, main dans la main.

La photographie, trace du souvenir…

« A quoi peut bien servir un livre sans images ni dialogues ? » Lewis Carroll, Alice au pays des merveilles

Parce qu’on aime tous les livres avec des images. Chaque histoire, en plus d’être courte et souvent indépendante, est accompagnée d’une photographie en noir et blanc. Ici les photographies interviennent comme des souvenirs, des traces (des preuves ?) du passé, de ce qui s’est passé. Le texte et l’image sont unis par un lien très fort qui enrichit réellement l’expérience de lecture. Les photographie ne montrent pas, elles suggèrent en ajoutant du mystère…

Des histoires vraies ?

Oui, le titre annonce « Des histoires vraies » et le mode autobiographique est là pour le laisser croire. Pourtant on doute souvent de la véracité des récits tant ils sont incongrus et étonnants : engagée en tant que strip-teaseuse une collègue essaie de lui crever l’œil à l’aide d’un talon aiguille, ses grands parents veulent qu’elle se fasse refaire le nez à 14 ans mais le chirurgien se suicide, un amant qui débarque des Etats-Unis avec… un an de retard ! Chaque histoire est… inattendue ! Et c’est là toute la richesse de ce livre.

Alors histoires vraies ou non ? Au fond est-ce important qu’une histoire soit vraie ? Tant qu’elle fait rêver et permet de s’évader… Sophie Calle nous offre un livre accessible tout en restant poétique, poétique sans être ennuyeux. Un livre qui se laisse lire quand on le souhaite, que l’on ait une minute devant soit ou une heure. Bref, un livre pour se réconcilier avec les livres… True story 😉

Des histoires vraies, Sophie Calle
Editions Actes Sud
12e90 en librairie, 12e26 sur Amazon

Plus de bonheur : Un livre à lire et à relire ! Véritable coup de cœur de décembre pour moi, faites en le votre en janvier :)
(okay j’étais pas très inspirée…) Et si ce livre vous plait, vous serez enchantés de découvrir que Sophie Calle en a écrit un certain nombre ! :) (toujours pas ? Bon je ferais mieux demain !)

2 Comments

  • Reply David Do Van Minh 9 janvier 2012 at 16 h 43 min

    HAN ! un LIVRE !! « JE VAIS LIRE ! JE VAIS LIRE ! »

  • Leave a Reply